Parlons kéto!

Je me suis quand même décidée à parler un peu de l'alimentation cétogène... En l'abordant avec une note d'humour!

Non pas que je prenne tout ça à la légère mais pour que chacun puisse s'y reconnaître.


Alimentation "classique" VS cétogène:

     Voici un joli tableau, tout en humour et en amour. Même pour les non kétos que je maltraite un peu mais « qui châtie bien, aime bien ! ». Il reprend les grandes différences entre alimentation « classique» et cétogène.


Les vilains glucides... Ils sont partout !

     Grand passe temps des kétos : lire les étiquettes des produits.

     Des applications gratuites te permettent de calculer tes macros mais le gros du boulot se fait pendant tes courses. Prends le temps de lire les étiquettes (composition du produit et valeurs nutritives) et attention, pour un même produit, d'une marque à l'autre, le taux de glucide peut passer du simple au double (ils ont vraiment le vice ces industriels!)

     Le calcul des macros dans les recettes du site :

     Je m'efforce de trouver des produits avec le plus faible taux de glucide. Mes macros sont donc données à titre indicatif, à moins que tu fasses tes courses au même endroit que moi et avec les mêmes marques (flippant!)

     Pourquoi sur certaines recettes salées, les macros ne sont inscrites ? Comme je ne pèse ni mes viandes ni mes légumes, c'est compliqué de calculer. Oui, je pourrais faire un effort mais non , laisse moi cuisiner au feeling, c'est là que je suis la plus créative;)

     Et tous ces gâteaux qui te font baver ?... Oui, c'est kéto ! Non, c'est pas une raison pour en manger tous les jours ! Ça doit rester des « aliments plaisirs », à consommer de temps à autre. « Oui mais ça rentre dans mes macros... » : Le piège ! Le vice des produits « sucrés » en mode kéto est le même que celui de l'alimentation classique. Tu donnes un goût sucré à ton cerveau, il sur-kiffe, il réclame pour en ravoir, les envies compulsives reviennent et bingo ! Te revoilà dans une boucle infernale !

     Soit sûr d'être capable de gérer la chose ; voilà pourquoi je me suis totalement coupée du goût sucré à mes débuts kétos et pourquoi je n'approche pas des yaourts, flans, crèmes desserts kétos (ils auront ma peau!)

     On calcule nos quantités de glucides au gramme près donc avant de laisser de la place à la pâtisserie, laisses-en aux légumes, car ils contiennent des micronutriments.


Les côtés sombre du kéto ... On en parle, on avoue ?...

     Les frustrations...Oui elles sont là ! Tout du moins au début. La quête du pain, des pâtes, du riz... On est tous passé par là. Par chance, il existe des substituts (pain kéto fait maison ou industriel et pâte et riz konjac). Tu es déjà en guerre contre les glucides et surtout contre ton cerveau, laisse tomber les petites batailles ! Si tu as besoin de ces aliments, vas-y ! Le fait d'en manger de temps en temps te fera plaisir au moral et si le moral va bien, tout va bien. C'est tout naturellement qu'à un moment ces produits ne t'intéresseront absolument plus...

     Tu as craqué ? La tablette de chocolat y est passée ? Solution : Va te coucher, demain est un autre jour... Et NON ! C'est pas grave, ça arrive et ça ne doit pas tout remettre en question. (Bon si tu utilises ce joker tous les jours, là c'est grave!)

     Tu viens de commencer le kéto, tu n'arrives pas, tu dépasses les 20g de glucides/jour. STOP arrête de te flageller ! Rends toi plutôt compte de l'effort que tu as accompli, tu es un(e) héro(ïne) ! Tu peux rester en low carb quelques semaines avant de passer au kéto, ça sera toujours « tout bénef » pour toi et qui sait, tu te sentiras peut-être mieux dans le monde des « low carb ». Offre valable aussi pour les kétos de longue date.